La traduction fictive : motifs d'un topos romanesque

Auteur(s) : Watier Louis

54,85 €

This book analyzes the literary genre of fictitious translation – something that, while written in one language, presents itself as having been translated from another (real or imaginary). The historical dimension of this genre has remained largely unexplored and this text aims to discover the reasons it emerged in the twelfth century and continued into the sixteenth century.

    Collection : Travaux d humanisme et renaissance

  • Année de publication 2020
  • ISSN 0082-6081
  • ISBN 978-2-600-06018-9
  • Support Livre broché
  • Format 17,5 x 25
  • Numéro dans la collection 611
  • Nombre de pages 368
  • Illustrations couleur

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE

LA FICTION DE LA TRADUCTION, « SCÈNE ORIGINAIRE »

DU GENRE ROMANESQUE

Chapitre premier – Formes de la traduction médiévale

Chapitre II – Émergence du roman

Chapitre III – Traduction fictive et fiction romanesque

Chapitre IV – De la translatio à la traductio ?

Chapitre V – Configurations typographiques

DEUXIÈME PARTIE

«VIEUX ROMANS» ET TRADUCTIONS NOUVELLES,

L’HÉRITAGE MÉDIÉVAL À LA RENAISSANCE

Chapitre VI – Le roman de chevalerie espagnol

Chapitre VII – Le roman de chevalerie en France, traduction réelle et originaux fictifs

Chapitre VIII – Le roman de chevalerie : entre fable et histoire, arguments pour un genre ambivalent

Chapitre IX – Fiction philologique, innovations romanesques

TROISIÈME PARTIE

ENTRE FALSIFICATION HISTORIQUE ET RECONNAISSANCE TOPIQUE :

L’AFFIRMATION DE LA FICTION

Chapitre X – Amyot et l’Histoire éthiopique : traduction philologique et fiction érudite

Chapitre XI – Héritages d’Amyot : traduction érudite et fiction moderne

Chapitre XII – « Ceci n’est pas une traduction », ou comment définir le roman contre les falsifications historiques

Chapitre XIII – L’affirmation de la fiction

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

INDEX"

Publishers

Collections