Les aventures d’un pamphlet antidémocratique : transmission et réception de la Constitution des Athéniens du Pseudo-Xénophon (ve siècle avant J.-C.)

Editeur(s) : Lenfant Dominique

42,00 €

La Constitution des Athéniens est un pamphlet écrit par un Athénien du Ve siècle avant notre ère : partisan d’un régime oligarchique, l’auteur reproche à la ­démocratie de laisser la parole aux pauvres et de leur donner le pouvoir d’opprimer les riches, qui devraient être, selon lui, les seuls à gouverner. Pour les historiens d’aujourd’hui, cet écrit est une source majeure sur le fonctionnement de la démo­cratie athénienne et sur l’idéologie oligarchique, mais il n’a pas toujours été compris ainsi. Les actes de colloque édités par Dominique Lenfant retracent les aventures de ce pamphlet. Ils sondent les voies de sa transmission et parcourent l’histoire de ses lectures, de l’Athènes antique à l’époque contemporaine. Peu cité dans l’Antiquité, l’opuscule arrive en Italie avec les lettrés byzantins et circule dans les manuscrits qu’échangent les humanistes. Longtemps attribué à Xénophon et perçu comme un tableau de mœurs fidèle, il vient souvent illustrer les dangers du pouvoir populaire. Et ce sont des progressistes en politique qui contestent son crédit historique, parce qu’il témoigne d’idées contraires aux leurs. Loin, cependant, de toute progression linéaire, son interprétation et son usage varient au gré d’influences multiples : l’évolution scientifique, mais aussi les circonstances, l’esprit du temps, la personnalité des interprètes ou leur tendance politique, des monarchistes aux marxistes en ­passant par les républicains ou les franquistes. En analysant les jalons majeurs de la ­réception de l’opuscule, ce volume remet en perspective ses interprétations d’hier et ­d’aujourd’hui.

    Collection : Études d’archéologie et d’histoire ancienne

  • Année de publication 2020
  • ISSN 1284-6325
  • ISBN 9782-7018-0597-9
  • Support Livre broché
  • Format 21 x 29,7
  • Numéro dans la collection 30
  • Nombre de pages 292

Table des matières : Dominique Lenfant, « Introduction » ; Emmanuèle Caire, « Qui a lu l’Athenaion Politeia ? La réception du pamphlet dans l’Antiquité » ; Luana Quattrocelli, « Le voyage de la Constitution des Athéniens dans les manuscrits des xive et xve siècles. Les témoins “fondamentaux” » ; Dominique Lenfant, « La Constitution des Athéniens à l’heure de la Révolution française » ; Pierre Pontier , « L’ère du soupçon : la naissance du Pseudo-Xénophon et la “question xénophontienne” dans la première moitié du xixe siècle » ; P. J. Rhodes, « The Reception of the Constitution of the Athenians in Britain in the 19th century » ; Cinzia Bearzot, « Une lettre de Xénophon au roi de Sparte Agésilas ? La singulière monographie d’Émile Belot » ; Pascal Payen, « De Victor Duruy à Gustave Glotz : la démocratie athénienne, “une extravagance reconnue” » ; Christian Wendt, « Un tour de force sophistique ? Ernst Kalinka et la Constitution des Athéniens » ; Hans Kopp, « Die Athenaion politeia als Theorie der Seemacht: Hartvig Frischs Kommentar und seine zeitgenössische Wirkung » ; Laura Sancho Rocher, « L’édition du Pseudo-Xénophon par l’Instituto de Estudios Políticos dans l’Espagne de Franco (Madrid 1951) » ;Yannick Muller, « Claudine Leduc et les lectures marxistes de la Constitution des Athéniens » ; Stefano Ferrucci, « Cinquant’anni di ricerche sullo Pseudo-Senofonte in Italia (1968-2018): temi, proposte, prospettive » ; Index.

Publishers

Collections