Art et démocratie

Les débats sur les arts du dessin dans les premières années de la Révolution française

Auteur(s) : MICHEL Christian

23,00 €

Following the French Revolution, a new system of fine arts emerged that was meant for all citizens, and projects were submitted to both the National Assembly and for public opinion. This anthology contains five of the most important texts from this period, edited and annotated, including some which have never before been published

    Collection : Titre courant

  • Année de publication 2020
  • ISSN 1420-5254
  • ISBN 978-2-600-00570-8
  • Support Livre broché
  • Format 12 x 19
  • Numéro dans la collection 70
  • Nombre de pages 424

TABLE DES MATIÈRES

PRÉFACE

I. HISTOIRE DES DÉBATS

Statut des arts en 1789

Conjuration de mécontentements

Les débats sur la réforme de l’Académie (septembre 1789 - septembre 1790)

Intervention de l’Assemblée nationale

Rédactions de nouveaux projets de règlements pour les institutions artistiques

Le semestre des projets

L’exposition de 1791

De la Commune des arts à l’Assemblée des Artistes exposants

Débats sur le mode de répartition des encouragements

II. FONCTIONS ET PRINCIPES DE L’ART

Les rapports de l’art et de la liberté

Fonction politique de l’art

Fonction socio-économique des arts du dessin

Où se situent les principes de l’art ?

III. DE L’ACADÉMICIEN AU PEINTRE D’ENSEIGNE :

DOIT-ON DISTINGUER LES TALENTS ET

COMMENT ?

Les organisations d’artistes envisagées après la suppression des organisations professionnelles

Quelle place accorder aux peintres de genres ?

Gravure et miniature

Aux marges de l’art : les femmes

Le nombre des artistes doit-il être limité ?

SECONDE PARTIE

CHAPITRE PREMIER. Du système d’éducation publique

CHAPITRE II. De l’organisation générale de l’école

CHAPITRE III. Du système d’enseignement

CHAPITRE IV. Du système d’encouragements

CHAPITRE V. De la manière d’intéresser la nation entière aux sacrifices qu’exige l’encouragement des arts

TEXTE III. Mémoire et plan relatifs à l’organisation d’une école des Beaux-arts qui ont le dessin pour base, par une société d’artistes, Paris, Laillet et Desenne, [mars ou avril] 1791.

À l’Assemblée nationale

1. Définition des beaux-arts qui ont le dessin pour base

2. De l’utilité des beaux-arts

3. L’existence des artistes dans un état libre

4. De la protection que la nation doit accorder aux sciences et aux arts

5. Instruction

6. Concours

7. Exposition générale

8. Jugements

9. Récompenses

10. De la propriété des artistes

11. Des moyens de conserver la propriété des artistes

12. De la police des arts

13. Des monuments publics

Plan d’une École nationale des beaux-arts ayant le dessin pour base, et l’imitation de la nature pour but

TEXTE IV. Adresse, mémoire et observations présentées à l’assemblée nationale par la commune des arts qui ont le dessin pour base, Paris, [mai] 1791

Observation préliminaire

Adresse de la commune des arts à l’assemblée nationale

Mémoire de la commune des arts qui ont le dessin pour base

Projet de décret

Observations ultérieures

Réflexions sur le projet de la Société des artistes

TEXTE V. Louis-Pierre Deseine, Considérations sur les académies, et particulièrement sur celles de peinture, sculpture et architecture, présentées à l’Assemblée nationale, Paris, Veuve Hérissant, [juillet] 1791

ANNEXES

ANNEXE 1. Liste des textes publiés dans la base de données

ANNEXE 2. Chronologie

ANNEXE 3. Les protagonistes des débats

BIBLIOGRAPHIE

INDEX "

Publishers

Collections