Livre journal de Jean-Baptiste Claude Bragelongne (1719-1775)

Editeur(s) : Bennini Martine

65,00 €

Jean-Baptiste Claude de Bragelongne (1719-1775) nous a laissé un « livre journal » qui couvre les années 1750-1768 et constitue un témoignage précieux sur la vie de la noblesse de robe au temps des Lumières. Ce conseiller au Parlement de Paris devait sa fortune à son grand-oncle paternel (l’oncle maternel de son père) Jean-Baptiste de Gaumont, qui mourut intendant des finances, un office dont l’exercice impliquait puissance et fortune. Gaumont fit de Bragelongne son héritier privilégié et lui donna en particulier la seigneurie du Saussay, dans l’actuelle commune de Ballancourt près de Corbeil-Essonnes. Ce château tient une grande place dans les préoccupations de Bragelongne, qui se présente lui-même comme un magistrat peu zélé, mais un amateur compétent en architecture. Cependant il participa aux mouvements d’opposition qui dressait le Parlement contre la politique de Louis XV, ce qui lui valut un exil en Auvergne, pays dont la description occupe une bonne partie du manuscrit. Ce journal est un livre de compte, mais aussi une histoire familiale, c’est-à-dire surtout une histoire de la fortune familiale et des alliances matrimoniales.

Gaumont, immensément riche, rêvait d’un bel avenir pour les enfants de son petit-neveu. Si ses vœux ne furent pas exaucés, la famille a conservé par les femmes le château jusqu’à aujourd’hui et s’est illustrée par de brillants militaires sous la Révolution française et dans l’armée napoléonienne. Le château du Saussay, qui appartient aujourd’hui aux Bourbon-Busset, constitue une sorte de conservatoire lignager qui a peu changé depuis le XVIIIe siècle.

    Collection : Monographies de la Société de l’Histoire de France

  • Année de publication 2016
  • ISBN 978-2-35407-142-4
  • Support Livre broché
  • Format 15x24
  • Numéro dans la collection 550
  • Nombre de pages 266

Publishers

Collections