Le patriarcat oecuménique de Constantinople aux XIVe-XVIe siècles : rupture et continuité

Actes du colloque international, Rome, 5-6-7 décembre 2005

35,00 €

Ce colloque est organisé autour de quatre axes : 1) Le modèle byzantin, qui se voulait au départ une réflexion sur la tradition byzantine du pouvoir patriarcal et sur ses tréfonds idéologiques. Si cet axe est occupé surtout par des querelles théologiques, veut tout de même montrer combien la question de légitimité du pouvoir est au coeur de tous les débats. 2) Les rapports entre les deux grands blocs de la chrétienté du Moyen Âge, l’Oriental et l’Occidental. 3) Cet axe est divisé en deux parties : a) La rupture ottomane, avec ses exigences de restructuration de la pensée et d’identité, avec ses personnalités et ses besoins de nouvelles pratiques administratives et b) la diffusion de la construction idéologique byzantine soutenue par les représentants du patriarcat auprès des États du sud-est européen. 4) Cet axe porte un titre énigmatique : «continuité». On peut l’interpréter au sens d’une «continuité interrompue», mais on peut le concevoir aussi comme «solutions apportées pour assurer la continuité». Une continuité qui s’éternise, jusqu’ à et à travers l’ottomanisation (qui est bien autre chose que l’islamisation, et presque son antithèse) des communautés chrétiennes à l’intérieur de l’Empire de la Porte.

    Collection : Dossiers byzantins

  • Année de publication 2007
  • ISBN 978-2-9518366-8-6
  • Support Livre broché
  • Numéro dans la collection 7
  • Nombre de pages 475

A. CASIDAY, «John XIV (Kalekas), Byzantine Theology-cum-politics and the Early Hesychast Controversy» ; M.-H. CONGOURDEAU, «Deux patriarches palamites en rivalité : Kallistos et Philotée» ; R.F. TAFT, S.J., «At the Sunset of the Empire : The Formation of the Final “Byzantine Liturgical Synthesis” in the Patriarchate of Constantinople» ; V. POGGI, S.J., «Patriarchi ecumenici e peregrinazioni archivistiche di Georg Hofmann S.J. (1885-1956)» ; S. SENYK, «The Patriarchate of Constantinople and the Metropolitans of Rus’, 1330-1600» ; I.-A. POP, «Il patriarcato di Constantinopoli e la chiesa ortodossa della Transilvania (XIV-XVII sec.)» ; TH. GANCHOU, «Géôrgios Scholarios, “secrétaire” du patriarche unioniste Grègorios III Mammas ? le mystère résolu» ; M.-H. BLANCHET, «L’ambiguïté du statut juridique de Gennadios Scholarios après la chute de Constantinople (1453)» ; C.G. PITSAKIS, «De la fin des temps à la continuité impériale : constructions idéologiques post-byzantines au sein du patriarcat de Constantinople» ; D.G. APOSTOLOPOULOS, «Du sultan au basileus ? dilemmes politiques du conquérant» ; D. TSOURKA-PAPASTATHI, «À propos des privilèges octroyés par Mehmed II au patriarche Gennadios Scholarios : mythes et réalités» ; G. VEINSTEIN, «Les conditions de la prise de Constantinople en 1453 : un sujet d’intérêt commun pour le patriarche et le grand mufti» ; M. PAÏZI-APOSTOLOPOULOU, «Mythe et réalité sur les documents du XVe-XVIe s. conservés au patriarcat de Constantinople» ; P. KONORTAS, «Relations financières entre le patriarcat orthodoxe de Constantinople et la Sublime Porte (1453-fin du XVIe siècle)» ; P.Ş. NĂSTOUREL – D.I. MUREŞAN, «Denys II de Constantinople (1546-1556) et les débuts de la politique européenne du patriarcat oecuménique» ; M. CAZACU, «Le patriarcat de Constantinople dans la vision de Stephan Gerlach (1573-1578)» ; CH. HANNICK, «La discipline monastique du patriarcat de Constantinople du XIVe au XVIe siècle» ; P. GURAN, «L’origine et la fonction théologico-politique de la couronne patriarcale» ; D.I. MURESAN, «De la place du syntagma de Matthieu Blastarès dans le Méga Nomimon du patriarcat de Constantinople».

Publishers

Collections