La belle dame sans mercy et les Poésies

Arthur Piaget ; lexique établi par R.-L. Wagner

6,40 €

Dans l’approche des œuvres littéraires, la critique a toujours eu tendance à privilégier l’imaginaire visuel. Mais les textes du Moyen Age, outre qu’ils relèvent originairement de l’oreille et de la performance, mettent aussi en scène des phénomènes sonores variés, du cri au cliquetis, de la parole à la musique. Ces événements ne sont pas anecdotiques ; ils forment un réseau et constituent un paysage contrasté. D’un genre à l’autre, d’une œuvre à l’autre, l’ambiance sonore varie : la criée épique forme un cadre acoustique bien différent du concert des oiseaux qui ouvre la chanson d’amour et si certaines chansons de geste sont de véritables symphonies, d’autres jouent sur une ascèse. C’est cette poétique du sonore qu’il convient de mettre au jour au terme d’un parcours non restrictif à travers les littératures latine et surtout vernaculaires du Moyen Age. C’est la partition que dessine chaque texte, la Chanson de Roland comme le Conte du Graal, l’Inferno comme les Canterbury Tales, que nous nous proposons d’explorer et d’interpréter. Thibaut Maus de Rolley est normalien, professeur agrégé de Lettres modernes et Docteur de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Il enseigne la littérature française à l’Université d’Oxford (Oriel College), où il est titulaire d’une bourse de recherche postdoctorale de la British Academy. Auteur de plusieurs articles sur la littérature démonologique et la fiction narrative de la Renaissance, il a également co-édité avec Grégoire Holtz le volume collectif Voyager avec le diable : voyages réels, voyages imaginaires et discours démonologiques (Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2008).

    Collection : Textes littéraires français

  • Publication 1949
  • ISBN 978-2-600-02702-1
  • Support Livre broché
  • Format 11,5/18
  • Num. dans la collection 1

Editeurs

collections