La déréliction

L'esthétique de la lamentation amoureuse de la latinité profane à la modernité chrétienne

Auteur(s) : BECK-CHAUVARD L.

28,00 €

Des héroïnes mythologiques célébrées par les auteurs latins classiques, à Marie-Madeleine, figure centrale de la poésie militante de la Contre-réforme, se dessine une ligne de continuité qui éclaire le débat récurrent entre héritage antique et spécificité chrétienne moderne. En effet, les poètes néo-latins, normalement jésuites, qui, du XVIe au XVIIe siècle, ont chanté le lamento magdalénien, sinspirent clairement de la lamentation amoureuse des femmes abandonnées mises en scène par Catulle, Virgile, Ovide et Sénèque. Toutefois, la tension entre le modèle antique, dautres sources contemporaines (telles que lesthétique baroque ou la littérature mystique) et le message orthodoxe, donne au corpus magdalénien, aux qualités littéraires souvent inégales, une valeur poétique et théologique originale : la douleur et le désarroi de la Madeleine face à labsence du Christ expriment, avec humanité et sensibilité, le doute chrétien face à la Passion, la Résurrection et l'Ascension.

    Collection : Études anciennes de l ADRA

  • Publication 2009
  • ISBN 978-2-913667-20-4
  • Support Livre broché
  • Num. dans la collection 37
  • Nombre de pages 377

Editeurs

collections