Signes dans les textes. Continuités et ruptures des pratiques scribales en Égypte pharaonique, gréco-romaine et byzantine

Actes du colloque international de Liège (2-4 juin 2016)

Editeur(s) : Motte Aurore, Lescuyer Guillaume, CARLIG Nathan, Sojic Nathalie

35,00 €

S’inscrivant dans la suite du volume Signes dans les textes, textes sur les signes, paru en 2017 (Papyrologica Leodiensia, 6), le présent ouvrage rassemble 17 contributions présentées lors du colloque international organisé à l’Université de Liège du 2 au 4 juin 2016. Dans une perspective interdisciplinaire et diachronique, elles examinent les formes et fonctions des signes dans les textes produits en Égypte, en tenant compte de la variété de langues, de systèmes d’écriture et de supports utilisés. Couvrant un arc chronologique de plus de trois millénaires, les contributions s’efforcent de mettre en évidence les continuités et les ruptures dans les pratiques scribales depuis l’époque pharaonique jusqu’à l’époque byzantine.

    Collection : Papyrologica Leodiensia

  • Publication 2021
  • ISBN 978-2-87562-261-7
  • Num. dans la collection 9
  • Nombre de pages 386

Nathan CARLIG, Guillaume LESCUYER, Aurore MOTTE & Nathalie SOJIC, « Avant-propos » ; Jean WINAND, « Quand le texte ne suffit plus. Éléments de réflexion sur la notion de paratexte dans l’Égypte ancienne » » ; Roland ENMARCH, « Paratextual signs in Egyptian texts of the Old and Middle Kingdoms » ; Aurore MOTTE & Nathalie SOJIC, « Paratextual signs in the New Kingdom medico-magical texts » ; Ursula VERHOEVEN, « Paratextual signs in Egyptian funerary and religious texts from the Saite and Early Ptolemaic Period » ; Marie-Pierre CHAUFRAY, « Les marques de contrôle dans les textes comptables démotiques » ; Guillaume LESCUYER, « Signes paratextuels en démotique tardif : l’exemple des ostraca de Narmouthis » ; Gabriel NOCCHI MACEDO, « La terminologie antique et moderne des signes » ; Jean-Luc FOURNET, « Les signes diacritiques dans les papyrus documentaires grecs » ; Antonio RICCIARDETTO, « Abréviations et signes dans l’Anonyme de Londres » ; Alain MARTIN, « Le vacat, un silence souvent éloquent » ; Jürgen HAMMERSTAEDT, « Il riflesso di convenzioni librarie nell’epigrafia. I segni nell’iscrizione filosofica di Diogene di Enoanda » ; Valentina GARULLI, « Signes de lecture dans les inscriptions métriques grecques de l’Égypte gréco-romaine » ; Gianfranco AGOSTI, « Layout e segni di lettura nelle iscrizioni metriche dell’Egitto tardoantico » ; Tatiana BERG, « Signes, symboles et ornementation de l’Hadrianus de Montserrat (P. Monts.Roca III, inv. 162 → - 165 ↓) » ; Nathan CARLIG, « Les symboles chrétiens dans les papyrus littéraires et documentaires grecs : forme, disposition et fonction (IIIe – VIIe/VIIIe siècles) » ; Anne BOUD’HORS, « L’apport des signes diacritiques à la codicologie copte » ; Naïm VANTHIEGHEM & Alain DELATTRE, « Les signes paratextuels dans les documents coptes. Une étude de cas : le dossier de Frangé » ; Marie-Hélène MARGANNE, « Conclusion ».

Editeurs

collections