Le théâtre néo-latin en France au XVIe siècle. Études et anthologie

Editeur(s) : Ferrand Mathieu, LAIGNEAU-FONTAINE Sylvie

49,00 €

Le théâtre néo-latin est longtemps resté en marge de l’histoire du théâtre français. Les pièces conservées ont souffert en effet de divers a priori : composées en latin par d’obscurs « Apollons de collège », elles ont semblé scolaires et didactiques ; écrites par des érudits qui ne songeaient pas à la scène, elles ont paru coupées de la création dramatique contemporaine. Depuis quelques décennies, cependant, bien des chercheurs mettent en question ces certitudes. Certains textes font l’objet d’un intense travail d’exégèse et d’édition, d’autres demeurent peu étudiés. L’heure n’est pas encore aux bilans. Le présent volume entend plutôt donner à découvrir une riche production, dont les auteurs ont non seulement exploré des voies originales mais aussi fécondé une part du théâtre français. Une anthologie complète le volume et illustre l’inventivité des dramaturges néo-latins de la Renaissance française.

    Collection : Cahiers d humanisme et renaissance

  • Publication 2020
  • ISBN 978-2-600-06063-9
  • Format 15,2 x 22,2
  • Num. dans la collection 170
  • Nombre de pages 584
  • Illustrations noir & blanc

INTRODUCTION, par Mathieu FERRAND

PREMIÈRE PARTIE. ÉTUDES

I. UN THÉÂTRE VERNACULAIRE EN LATIN ?

Jelle KOOPMANS, La scène latine comme lieu de débat et comme lieu de combat

John NASSICHUK, La « tragédie » de la crucifixion chez Quinziano Stoa et Nicolas Barthélemy de Loches

Estelle DOUDET, Moralités et théâtre vernaculaire en latin. Autour de J. Ravisius Textor

Nathaël ISTASSE, De la réception européenne des Dialogi (1530) de J. Ravisius Textor

II. RENAISSANCES DE LA COMÉDIE

Mathieu FERRAND, La comédie dans les collèges parisiens :questions de vocabulaire, définition d'un corpus

Mathieu FERRAND, La Comoedia de Jean Calmus et ses modèles (Paris, 1544, 1552)

Jan BLOEMENDAL, Une comédie biblique des Pays-Bas publiée en France : l'édition commentée de l'Acolastus (Guilielmus Gnapheus, 1529) par Gabriel Dupreau (Paris, 1554)

III. LES « MAÎTRES » :MARC-ANTOINE MURET ET GEORGE BUCHANAN

Virginie LEROUX, Tragique, admiration et eschatologie : le modèle du Julius Caesar de Marc-Antoine Muret

Nathalie CATELLANI et Carine FERRADOU, George Buchanan, modèle du théâtre humaniste français

Emmanuel BURON, Schèmes tragiques chez Muret, Buchanan et Jodelle

IV. TRAGÉDIES DE COLLÈGE

John NASSICHUK, Un tragique exemplaire, ou la moralité du pouvoir dans l'Aman de Claude Roillet

Nina HUGOT, « Quis credat ? » L'incroyable amour de Philanira (Claude Roillet, 1556)

V. AUX CONFINS DES GENRES ET/OU DU SIÈCLE

Sylvie LAIGNEAU-FONTAINE et Catherine LANGLOISPÉZERET,La Susanna (1571) du dijonnais Charles Godran

Monique MUND-DOPCHIE, Le Parabata Vinctus de Jacques-Auguste de Thou : tragédie antique et biblique

Margaux DUSAUSOIT, Tragédie prétexte et actualité politique : Alexander Severus (1600) de Fédéric Morel

DEUXIÈME PARTIE. ANTHOLOGIE

Quinziano STOA, Theoandrothanatos (1514)

Joannes RAVISIUS TEXTOR, Dialogi (1530)

Nicolas BARTHÉLEMY DE LOCHES, Christus Xilonicus (1529)

Marc-Antoine MURET, Julius Caesar (1552)

George BUCHANAN, Medea (1544)

George BUCHANAN, Iephthes sive Votum (1554)

George BUCHANAN, Baptistes sive Calumnia (1577)

Jean CALMUS, Comoedia (1552)

Claude JAMIN, Arcaiozelotipia (1554)

Claude ROILLET, Aman (1556)

Claude ROILLET, Petrus (1556)

Abel SOURIS, De sinistro fato Gallorum apud Veromanduos

(1557)

Jean ROSE, Chilpericus (1557 ou 1558)

Jean ROSE et alii, [Antonius] (1557 ou 1558)

Charles GODRAN, Susanna (1571)

Jacques-Auguste DE THOU, Parabata vinctus (1595)

Fédéric II MOREL, Alexander Severus (1600)

BIBLIOGRAPHIE

INDEX DES NOMS

INDEX DES PERSONNAGES THÉÂTRAUX

INDEX DES PIÈCES CITÉES

Editeurs

collections