La traduction fictive : motifs d'un topos romanesque

Auteur(s) : Watier Louis

54,85 €

Une traduction fictive est un texte qui, directement écrit dans une langue, se présente comme traduit d’une autre, réelle ou imaginaire. Peu étudié jusqu’à la fin du XXe siècle, le cas n’en est pas moins fréquent, illustré par quelques romans célèbres : Don Quichotte, les Lettres persanes, le Manuscrit trouvé à Saragosse, Le Château d’Otrante. Longtemps on a tenu pour négligeable la fiction de la traduction, la considérant comme un procédé inoffensif, un amusant artifice littéraire. Convention souvent assumée de manière explicite par les auteurs qui y recourent, le phénomène n’a encore été que peu envisagé dans sa dimension historique. C’est donc à retrouver les raisons de l’émergence d’un tel motif dans le genre romanesque – à partir des premiers romans du xiie siècle jusqu’à l’œuvre de Cervantès – et à décrire les moments de sa formalisation topique que ce travail se consacre.

    Collection : Travaux d humanisme et renaissance

  • Publication 2020
  • ISSN 0082-6081
  • ISBN 978-2-600-06018-9
  • Support Livre broché
  • Format 17,5 x 25
  • Num. dans la collection 611
  • Nombre de pages 368
  • Illustrations couleur

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE

LA FICTION DE LA TRADUCTION, « SCÈNE ORIGINAIRE »

DU GENRE ROMANESQUE

Chapitre premier – Formes de la traduction médiévale

Chapitre II – Émergence du roman

Chapitre III – Traduction fictive et fiction romanesque

Chapitre IV – De la translatio à la traductio ?

Chapitre V – Configurations typographiques

DEUXIÈME PARTIE

«VIEUX ROMANS» ET TRADUCTIONS NOUVELLES,

L’HÉRITAGE MÉDIÉVAL À LA RENAISSANCE

Chapitre VI – Le roman de chevalerie espagnol

Chapitre VII – Le roman de chevalerie en France, traduction réelle et originaux fictifs

Chapitre VIII – Le roman de chevalerie : entre fable et histoire, arguments pour un genre ambivalent

Chapitre IX – Fiction philologique, innovations romanesques

TROISIÈME PARTIE

ENTRE FALSIFICATION HISTORIQUE ET RECONNAISSANCE TOPIQUE :

L’AFFIRMATION DE LA FICTION

Chapitre X – Amyot et l’Histoire éthiopique : traduction philologique et fiction érudite

Chapitre XI – Héritages d’Amyot : traduction érudite et fiction moderne

Chapitre XII – « Ceci n’est pas une traduction », ou comment définir le roman contre les falsifications historiques

Chapitre XIII – L’affirmation de la fiction

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

INDEX"

Editeurs

collections