Religion, mythe et politique en Islande médiévale

Auteur(s) : Meylan Nicolas

16,90 €

La religion des Vikings fascine depuis longtemps. Toutefois, si l’on connaît les aventures de Thor ou d’Odin, les conditions dans lesquelles leurs mythes furent transmis n’ont pas fait l’objet d’un même type d’attention. Or, un constat s’impose : dans leur très grande majorité, les sources qui nous renseignent sur cette religion sont le fait d’auteurs chrétiens, qui les mirent par écrit des siècles après la conversion dans des contextes sociopolitiques précis. C’est dire que ces textes — mythes, sagas, poèmes, lois — posent problème pour la reconstruction de l’histoire de la religion de la Scandinavie préchrétienne. Adoptant un point de vue critique, ce volume problématise l’ancrage chrétien, et donc tardif, des sources et propose une analyse articulant les représentations religieuses « païennes » d’avant la conversion au contexte de leur production. Il s’agit ainsi de se demander comment et pourquoi des Islandais médiévaux mobilisèrent les esprits de la terre, le sacrifice humain, la magie, le destin, ainsi que Thor ou sa mère la Terre. Fondé sur une étude détaillée de sources provenant de l’Islande des XIIe et XIIIe siècles, attentive aux désaccords entre celles-ci, ce volume propose également une réflexion sur les méthodes, les objets et les visées d’une histoire des religions critique. Prenant le contrepied de travaux synthétiques sur la religion préchrétienne, il accorde une place centrale aux conflits qui traversent les sociétés scandinaves et montre comment les discours religieux, « païens » aussi bien que chrétiens, sont instrumentalisés pour maintenir ou, au contraire, bouleverser les configurations sociopolitiques, à une époque où la royauté norvégienne opère violemment sa centralisation et manifeste ses visées impérialistes sur une Islande secouée elle aussi par les ambitions de ses chefs.

    Collection : Religions

  • ISBN 978-2-87562-235-8
  • Support Livre broché
  • Format 16 x 24
  • Num. dans la collection 9

Préface ; Introduction ; Chapitre premier : Les esprits de la terre : Une terre inhabitée ? ; Que sont les landvættir ? ; La peur des landvættir ; Quand apparaissent les landvættir ? ; Un contexte particulier : la monarchie norvégienne et l’Islande ; Les gardiens de l’île ; L’échec des landvættir ; Épilogue. Chapitre 2 - Des sacrifices humains : Des sacrifices humains en scandinavie médiévale ? ; Et pourtant ; Le « sacrifice » du roi Olaf ; La « politique » du sacrifice humain ; Conclusion. Chapitre 3 : Magie et discours de la magie : De l’importance des traditions chrétiennes pour comprendre la magie scandinave ; La magie dans les sagas des apôtres ; Magie : chose ou discours ? ; Magie et religion ; La magie comme instrument politique ; Écrire la magie. Chapitre 4 - Une religion du destin ?  Le lexique du destin ; Le destin dans la Saga de Glúm ; Le destin dans la Saga de Gísli Súrsson ; Destin et magie : la Saga de Grettir de nouveau ; Chapitre 5 - Les paysages mythiques du roi Sverrir : La Saga de Sverrir en tant que mythe ; Les paysages comme outils politiques ; Un paysage qui parle ; Chapitre 6 - Mythe et histoire : à propos des batailles : Les batailles comme objet d’histoire ; De l’histoire au mythe ; La bataille de la baie de Hjørung ; La tempête de grêle ; Le jarl Hákon ; Les récits de bataille en tant que mythes. Chapitre 7 : Des mythes et des rois : La politique de Snorri Sturluson ; La royauté dans la Morkinskinna ; La royauté dans l’Edda en prose ; Mythe et histoire dans l’Edda en prose ; Mythe et politique dans l’Islande du XIIIe siècle  ; Conclusion ; Bibliographie ; Index.

Editeurs

collections