L'Inflammatorium pœnitentiæ

Le vice de l'acédie et les vertus de l'imagination

Auteur(s) : Coste Florent

29,70 €

Parmi les sept péchés capitaux au Moyen Âge, l’acédie est considérée traditionnellement comme l’ancêtre de la paresse, de la mélancolie ou de la dépression. Elle se signale par un manque de ferveur qui plonge le religieux dans un état spirituel de tristesse et de torpeur. La théologie morale du Moyen Âge a dressé un tableau clinique de l’acédie, sans toujours détailler les moyens concrets de lutter contre cette pathologie spirituelle. Le texte édité et présenté ici – l’Inflammatorium pœnitentiæ – constitue à cet égard une notable exception. Cet exercice spirituel enrôle l’imagination pour concevoir un monde parfait, rutilant et plaisant propre à enflammer un désir vacillant de paradis. Florent Coste situe cet usage spirituel de la fiction au sein de traditions théologiques et littéraires qui le rendent plus intelligibles : l’hédonisme des paradis coraniques, la psychologie cistercienne de l’imagination, l’ascèse franciscaine de la méditation.

    Collection : Publications Romanes et françaises

  • Publication 2019
  • ISSN 0079-7812
  • ISBN 978-2-600-05921-3
  • Support Livre broché
  • Format 15,2 x 22,2
  • Num. dans la collection 269
  • Nombre de pages 176

TABLE DES MATIÈRES

REMERCIEMENTS

ABRÉVIATIONS

INTRODUCTION

L’INFLAMMATORIUM POENITENTIÆET SA TRADITION MANUSCRITE

Les témoins manuscrits

Les notices des manuscrits

La transmission du texte

Stemma codicum

ÉDITION ET TRADUCTION

ÉTUDE

La pénitence : sacrement ou vertu ?

Le mal de l’acédie : symptômes et diagnostic

Les contre-feux de l’imagination

Une fiction pas comme les autres

CONCLUSION : PARADOXE DE LA FICTION ET FICTION DE FORMATION AU MOYEN ÂGE

BIBLIOGRAPHIE

INDEX

Index nominum

Index des manuscrits "

Editeurs

collections