Les archives d'Atta-Welgimmaš

Les textes dits « de Mâlamir »

Editeur(s) : Malbran Florence, Roche-Hawley Carole

39,00 €

Florence Malbran-Labat et Carole Roche-Hawley présentent de manière aussi complète que possible les tablettes dites « de Mâlamir », en donnant une édition critique des textes, avec transcription, photographie, traduction de l’akkadien et commentaire. L’édition est enrichie d’une analyse paléographique et d’une enquête prosopographique — notamment des scribes —, fondée sur l’examen des « signatures » et des formulaires. Le corpus, constitué de seize documents, comprend des actes de partage, de cession ou restitution de ventes immobilières, ainsi que des bordereaux de comptabilité et des comptes rendus de procès. Initialement publié par le Vincent Scheil en 1902, ce dernier l’a repris en 1930 en l’augmentant de textes juridiques exhumés par la délégation archéologique française à Suse. Les tablettes dites « de Mâlamir » n’ont pas une origine assurée, on peut arguer qu’elles proviennent selon toute vraisemblance de l’ancienne Huhnuri, moderne Tepe Bormī. Le lot est homogène, constitué d’actes documentant l’activité d’un certain Atta-Welgimmaš et d’une femme qui lui est associée à plusieurs reprises ; l’un comme l’autre sont uniquement connus pour l’acquisition de terres, palmeraies et vergers, ainsi que par leur gestion de ces derniers. Le serment prêté lors de la rédaction des actes au nom d’un souverain kidinuide permet de dater avec précision le corpus de la seconde moitié du XVe siècle, alors que la très grande partie de la documentation juridique élamite publiée jusqu’ici relève de l’empire des SUKKALMAH, antérieur à la dynastique des kidiides.

    Collection : Orient & Méditerranée

  • Publication 2019
  • ISSN 2101-3195
  • ISBN 978-2-7018-0558-0
  • Support Livre broché
  • Format 21 x 29,7
  • Num. dans la collection 30
  • Nombre de pages 152
  • Illustrations couleur

Editeurs

collections