Le geste Belle Époque

Auteur(s) : Goetz Olivier

50,00 €

Y a-t-il des gestes propres à une époque de l’Histoire ? Et qui en seraient comme la signature ? Cet essai s’intéresse à des actions corporelles dont le caractère spectaculaire se manifeste aussi bien dans les arts de la scène qu’au détour de la vie ordinaire. Il propose ainsi une autre histoire de la période 1870-1914. Trop souvent occultée par le discours iconoclaste et moralisateur des avant-gardes, la prodigieuse inventivité des promoteurs du geste spectaculaire retrouve ainsi une place légitime dans un paysage dont la beauté consiste aussi dans sa variété. Les Hanlon-Lees, Footit et Chocolat, la « Femme-Bilboquet », le pétomane Pujol, sans oublier, de Fregoli à Sarah Bernhardt, les grands acteurs : autant d’artistes du geste dont ce livre analyse le génie. Il fait également la part belle à la physique du désir, aux mimes de l’érotisme et de la prostitution, notamment masculine. Car, s’il est vrai que ce sont les comportements marginaux ou déviants qui nous renseignent le mieux sur le fonctionnement général et l’éthique de la société, il n’est pas impertinent de demander à des gestes singuliers et parfois clandestins la définition stylistique de l’époque où ils se produisent. Loin de s’être évaporé, le geste 1900, fût-il évanescent ou inavouable, nous aide à définir l’esthétique de la Belle Époque.

    Collection : Travaux de linguistique Romane - Lexicologie, onomastique et lexicographie

  • Publication 2018
  • ISBN 978-2-37276-023-2
  • Support Livre broché
  • Format 17 × 24
  • Num. dans la collection 1
  • Nombre de pages 410

Editeurs

collections