Le bâtard royal

Henri d'Angoulême dans l'ombre des Valois (1551-1586)

Auteur(s) : Micallef Fabrice

48,00 €

Henri d’Angoulême (1551-1586), fils naturel du roi de France Henri II, a longtemps été oublié par les historiens. Pourtant, il fut le premier bâtard royal français à occuper des charges importantes : abbé de la Chaise-Dieu, grand prieur dans l’Ordre de Malte, puis général des galères et gouverneur de Provence. Erudit, mécène et poète, il fut une figure importante de la République des Lettres, mais eut également une réputation d’homme violent et cruel. Grâce à une documentation importante et variée, ce livre retrace l’ascension d’un individu ambitieux qui apprit à surmonter le stigmate symbolique que constituait son illégitimité. En adoptant le point de vue de la monarchie française, des cercles humanistes et des dirigeants de l’Ordre de Malte, ou des acteurs politiques provençaux, ce travail étudie aussi la construction collective d’une identité sociale originale, celle de bâtard royal, qui entrecroisait qualité princière et marginalité.

    Collection : Cahiers d humanisme et renaissance

  • Publication 2018
  • ISSN 1422-5581
  • ISBN 978-2-600-05808-7
  • Support Livre broché
  • Format 15,2 x 22,2
  • Num. dans la collection 149
  • Nombre de pages 424

REMERCIEMENTS

INTRODUCTION

ABRÉVIATIONS

CHAPITRE PREMIER

LE DERNIER REPRÉSENTANT DE L’ALLIANCE FRANCO-ÉCOSSAISE (1551-1561)

Les amours d’Henri II et de Jane Stuart : entre passion et politique

Ecarter un bâtard royal masculin : précaution politique et norme juridique

L’enfance en Ecosse et le retour en France

Favoriser l’ascension d’un bâtard : l’innovation de Catherine de Médicis

CHAPITRE II

L’ÉDUCATION D’UN VALOIS INCOMPLET (1561-1567)

Jean de Morel, gouverneur du bâtard d’Angoulême

Une instruction brillante en vue d’une carrière ecclésiastique

Définir la place du bâtard dans la famille royale

Le maintien des liens avec les Fleming et Marie Stuart

CHAPITRE III

LA CARRIÈRE ECCLÉSIASTIQUE D’UN BÂTARD ROYAL (1563-1567)

Protonotaire d’Angoulême et abbé de la Chaise-Dieu (1563)

L’échec de l’accès au cardinalat (1564-1566)

L’entrée dans l’Ordre de Malte (1566-1567)

Des convictions anti-protestantes précoces"

Editeurs

collections