Le Rouleau d’Arenberg, une histoire généalogique de la première croisade et des Etats latins d’Orient

Editeur(s) : Paviot Jacques

Ajouter au panier
Objet extraordinaire à plus d’un titre, ce manuscrit produit aux alentours de 1400, peut-être en Flandre, se présente sous la forme d’un rouleau, long, dans son état actuel, de près de trois mètres, qui fut copié, peint et enluminé sur la seule face chair du parchemin. Il contient un compendium de la première croisade, partie en 1096, et de l’établissement du Royaume de Jérusalem à partir de 1099. Le récit du démantèlement des États latins d’Orient en 1291 ne nous est pas parvenu, en raison de la mutilation de la dernière partie du rouleau.

Tout aussi exceptionnelle que l’objet est l’organisation de la narration que celui-ci délivre. Le récit se répartit en deux colonnes, elles-mêmes divisibles, au départ desquelles se diffuse un ensemble de traits indiquant la parentèle ou la relation vassalique et de médaillons dans lesquels ou bien figurent les cités prises ou bien sont inscrits les noms des rois, princes, barons et seigneurs qui ont participé à la croisade. Ce dispositif ingénieux déroule ainsi des histoires parallèles et donne à voir la lignée généalogique du trône de Jérusalem, de l’élection de Godefroy de Bouillon au sacre de Jean de Brienne. Il permet aussi au regard du lecteur d’embrasser la synthèse d’une histoire longue et complexe, relative à plusieurs États lointains, en la structurant autant qu’en l’abrégeant. Le défaut d’initiatives reconnues aux ordres religieux militaires, le passage sous silence de la croisade populaire de Pierre l’Ermite, le désintérêt pour les motifs religieux de la croisade, a contrario l’engouement pour les valeurs chevaleresques, l’honneur et la bravoure, l’exaltation épique, tout donne à penser que le Rouleau, rédigé en moyen français de préférence au latin, avait pour fonction l’édification de jeunes gens nobles et était destiné à orner la bibliothèque d’un prince. C’est ce que livre à la réflexion des médiévistes la présente édition, afin de nourrir leurs recherches.

Le Rouleau d’Arenberg est reproduit en fac-similé à l'échelle 1:1. Encarté dans un luxueux volume sous emboîtage, il est accompagné d’une introduction historique et de la transcription annotée du texte par Jacques Paviot, spécialiste de l’histoire des croisades.

    Collection : Hors collection

  • Publication 2016
  • ISBN 978-2-7018-0512-2
  • Support Livre relié
  • Num. dans la collection 1
  • Nombre de pages 120
  • Illustrations noir & blanc et couleur

Editeurs

collections