La production céramique du Makran (Pakistan) à l'Âge du Bronze ancien (2800-2500 av. J.-C.)

Contribution à l'étude des peuplements des régions indo-iraniennes

Auteur(s) : Didier Aurore - Mission Archéologique Française du Bassin Indus

60,00 €

La céramique occupe une place essentielle pour la connaissance des cultures protohistoriques des régions indo-iraniennes, et particulièrement au Balochistan pakistanais, qui fut l’un des foyers les plus innovants dans le domaine des industries pyrotechnologiques de toute l’Asie moyenne. Les poteries produites en abondance dans cette région sont caractérisées par un niveau élevé de maîtrise technique, par une importante diversité morphologique et par une grande richesse iconographique, qui amènent à les considérer comme des marqueurs identitaires et chronologiques privilégiés. Les collections inédites étudiées dans cet ouvrage ont été recueillies lors des fouilles et des prospections effectuées sous la direction de Roland Besenval par la mission archéologique française au Makran (Balochistan méridional) entre 1987 et 2006, avec le soutien du Ministère des Affaires Étrangères et la collaboration du Département d’Archéologie et des Musées du Pakistan. L’auteur aborde les spécificités et les évolutions de la production céramique au cours de l’âge du Bronze ancien (2800-2500 av. J.-C.), une période d’innovation et de spécialisation artisanale poussées qui précède le développement de la civilisation de l’lndus dans le nord-ouest du sous-continent indo-pakistanais. Le corpus analysé (plus de 5000 poteries provenant d’une centaine de sites), d’une qualité plastique exceptionnelle, est traité selon trois approches méthodologiques : répartition spatiale et chronologique, analyse approfondie des formes et des décors et caractérisation macroscopique des pâtes céramiques et de certains traits techniques. Cette étude livre, en outre, des infonnations fondamentales sur le contexte et l’organisation socio-économique de la production et permet de s’interroger sur le rôle du Kech-Makran dans la « sphère d’interactions culturelles et matérielles du me millénaire » en Asie moyenne. S’inscrivant dans la continuité artisanale de la période chalcolithique, les poteries analysées témoignent en effet de liens avec les cultures du Balochistan central et oriental, du sud-est du Plateau irarnien et de l’Afghanistan méridional. Certaines catégories de vaisselle, produites dans des ateliers découverts dans la lame de Dasht (Kech-Makran occidental), sont également des témoins significatifs pour la compréhension des échanges avec la Péninsule d’Oman.

    Collection : Mémoires de la mission archéologique française en Asie Centrale

  • Publication 2013
  • ISBN 978-2-907431-18-7
  • Support Livre broché
  • Num. dans la collection 14
  • Nombre de pages 374

Editeurs

collections